La Team 360

Stage par Tarec Saffiedine à la Team 360

Stage par Tarec Saffiedine à la Team 360 – Présence de Mohombi & Ryad Merhy

La Team 360, cette équipe de MMA existante depuis Février 2012, vient de connaître une grosse ascension cette saison, notamment grâce à un récent stage donné par Tarec Saffiedine, pour la deuxième fois en bientôt 3 ans. Son créateur, Christopher Genachte, lance ce projet pour transmettre ma passion à mes amis; ce sport a complètement changé le tournant de ma vie en bien: la discipline, le respect, la force mentale et la persévérance. Je voulais que mes amis puissent connaître un tel phénomène auprès de ce sport si agréable à apprendre et à pratiquer. Bien que ce sport soit encore très mal vu dans notre société, dû aux frappes au sol et au fait que les compétitions s’organisent dans des cages, il plait à énormément de gens, venant d’absolument tout milieu. Comme pour n’importe quel sport, il faut essayer, il faut sauter la barrière des stéréotypes et au moins tester avant de critiquer, un argument clé pour le développement de la Team 360: « Lorsque je faisais moi-même du MMA, beaucoup d’amis me disaient « t’es un dingue, c’est violent ». Ce n’est pas un sport violent, c’est un sport viril ! Je répondais en général; bah, c’est pas mieux, tu fais du foot, c’est juste 22 cons qui courent derrière un ballon. Il est toujours facile de s’arrêter aux stéréotypes, et il n’y a rien de plus énervant. Dès lors, en lançant ce projet, je pouvais proposer à mes amis de venir essayer pour avoir un jugement équitable sur mon activité. Ca a changé les avis d’absolument chaque participant ! »

Le Coach Christopher Genachte

Le Coach qui échauffe un combattant

Son concept a, par la suite, évolué. Il ne s’agissait plus de simplement transmettre une passion, mais d’aussi développer le sport: « Pratiquer un sport peu reconnu, c’est difficile. On aimerait pouvoir dire ce qu’on fait sans être jugé ou sans devoir expliqué ce dont il s’agit. Grâce à ces cours, je touche des étudiants, je touche des employés, des patrons, des ouvriers et tous ont un avis positif sur le MMA. Ils en parlent de manière positive autour d’eux, et ça ouvre l’esprit de leur entourage par rapport à notre activité. Cette petite équipe permet d' »éduquer » une partie de la population vis-à-vis du sport, et c’est sous cette forme qu’on pourra ENFIN le faire avancer en Belgique, où nous sommes encore une fois en retard sur beaucoup de pays. » Des mots forts, mais justifiés; aux USA, la popularité des Arts Martiaux Mixtes a dépassé le Hockey sur glace; l’UFC fait de meilleurs chiffres que la NHL. Un sport ultra populaire là-bas, qui est complètement développé en Grande-Bretagne, en Suède et en Allemagne.

Au-délà de cette envie folle de faire comprendre les bienfaits de ce sport de combat, le coach de la Team 360 a toutes les statistiques pour argumenter; moins dangereux que le VTT, ce sport est également moins dangereux que la boxe anglaise. Bizarre, on croirait, en se fiant aux images que ce serait l’inverse. Cependant, en MMA, un athlète qui prend un KO sera suspendu médicalement pour au moins 45 jours après que l’arbitre ait directement mis un terme au combat. En boxe, un athlète peut tomber KO, mais peut reprendre le combat s’il reprend ses esprits endéans 10 secondes. Aussi, en MMA, un combat peut se terminer par une soumission. En moyenne, un combattant MMA recevra en moyenne moins de coups à la tête qu’en boxe anglaise, considéré par tous comme un sport noble (ce qu’il est !) et non, un sport violent (ce qu’en effet, il n’est pas !). Mais son argumentation ne s’arrête pas là: « J’ai toujours aimé choquer les gens. Préférez-vous interdire ce sport, ayant pour conséquence que les jeunes impulsifs expriment un mal-être sur votre enfant dans la rue, ou qu’il l’exprime soit sur un sac de frappe, soit sur une autre personne consentante, dans un cadre surveillé et sécurisé ? ». En effet, où est le mal, finalement, à pratiquer une passion, ou extérioriser une mauvaise journée, dans un cadre prévu pour ?

Comme l’indique son nom, l’équipe est complète. 360 pour un sport complet, 360 pour une équipe diversifiée. Ce sport, probablement l’un des plus difficiles, voire le plus difficile, demande à l’athlète d’être complet; fort, rapide, intelligent, calme, souple, techniquement au point, avec une endurance et une résistance hors norme, mentalement solide. Il reste cependant accessible à tous: Robin Verheyen, cet étudiant bioingénieur, options chimie et nanobiotechnologies de 23 ans a voulu essayer ce sport sans à priori grâce à un cokoteur qui fait également partie de l’équipe: « C’est un sport que je trouve très complet, qui travaille presque toutes les parties du corps. D’un autre côté, le fait qu’il soit composé de techniques debout ou au sol le rend encore plus intéressant du fait de l’énorme variabilité qu’il offre. La Team 360 offre la possibilité de s’entraîner dans une bonne ambiance, avec des élèves intéressés et motivés, coaché par un passionné attentif aux besoins de chacun.« . Un autre étudiant, Antoine H., qui lui, a choisi le droit comme domaine, a rejoint l’équipe en septembre puisqu’un groupe d’amis m’a proposé de me joindre à eux. J’ai accepté sans hésitation, c’est une manière pour moi de me défouler au moins une fois par semaine, et qui plus est avec ses amis! Le pied quoi.

La Team 360 a vu passer bientôt une centaine d’élèves. Sur sa durée de vie, seulement une blessure à l’orteil lors d’un échauffement a frappé les combattants de l’équipe. Bien encadré, ce groupe compte maintenant plus d’une vingtaine d’élèves, dont la moitié est composée de filles. Jelica Moller, 24 ans, en fait partie. Elle a connu ce projet via son copain et la soeur de celui-ci, et était curieuse de savoir si ce sport allait réellement lui servir de défouloir. Elle n’en semble pas déçue: Bien donné, c’est un bon sport pour se défouler, contrairement à l’allure agressive et abrutissante qu’on pourrait avoir de ce sport, j’ai découvert qu’il demande une discipline à ne pas négliger, il permet après quelques séances de travail et de drill, d’acquérir de bons réflexes et de ne pas assigner des coups bêtement dans le vent ou d’une manière qui nous mettrait nous en danger. En tant que fille je trouve important d’avoir, ne fut-ce que quelques rudiments en matière de défense, maintenant j’avoue que je ne retiens pas toutes les prises et que je trouve surtout du plaisir à vivre chaque séance au jour le jour. A vrai dire, les combats en situation réelle ne me rassurent pas tellement. La team 360 est une équipe sans prétention mais dont les membres ont l’ambition d’apprendre et de découvrir. Nous avons la chance d’avoir une équipe relativement mixte, pleine de diversité à plusieurs niveaux, avec une très bonne ambiance de groupe, le tout, soutenu par un coach attentif, actif, disponible et désireux de transmettre sa passion à qui voudrait la partager. 

Marion Jelica et Stepf

Marion, Jelica et Stepfanie à l’entraînement

La majorité de cette équipe sont de l’avis de Jelica; peu sont intéressés par la compétition, comme Stepfanie Vandenbroek, l’assistante administrative et étudiante de 25 ans qui considère le MMA comme un sport très physique qui fait tout travailler (muscles et cerveau). Demande une bonne maitrise de la technique, il ne suffit pas de taper dans quelqu’un bêtement comme certains “non-connaisseurs” le pensent. Je ne voudrais pas le faire en pro personnellement mais j’adore apprendre et maitriser la technique. Seul 3 anciens membres en ont fait et un seul membre actuel – Maxime Peeters – continue à prendre part à des combats. Pour les autres, ils trouvent cela effectivement peu rassurant. Marion Marin, par exemple, est même impressionnée par les combats professionnels puisque l’étudiante de 21 ans en chimie nous explique qu’elle doit avouer que je ne regarde pas énormément de combat de MMA, mais du peu que j’en ai vu, je trouve ce sport impressionnant. Moi qui suis de nature un peu douillette, la résistance aux coups des combattants m’impressionne et leurs techniques aussi, rien n’est joué d’avance. Ne soyons pas bornés, il s’agit d’un sport de contacts, et oui, les blessures, les coups, la douleur font parties du quotidien des compétiteurs. La copine du coach, Alison Vander Auwera, suit également les cours du jeune consultant Business/IT. La Front Office Shiftleader du Dolce a été touchée par la passion de son copain: « C’est sûr qu’à la TV, le sport parait parfois violent.. « des bêtes en cage », mais je ne le vois plus du tout comme ça… Depuis que je suis les entraînements de la Team 360, je l’associe plus à du self-défense ou à un sport qui nous apprend diverses techniques de diverses disciplines, c’est très varié et intéressant ! ». Un autre couple partage également cette passion dans le même groupe. Jelica a connu ce sport grâce à Pierre-Baptiste Rousseau, son homme de 24 ans étudiant la bio-ingénierie. Il n’aurait pas dû être convaincu par ce genre de sport, lui qui a toujours été attiré par tout genre de sports: « Il y a quelques années ma soeur, Elise, a commencé la MMA avec des « potes » à Bruxelles et m’a directement proposé de l’accompagner… Je n’étais pas du tout attiré par ce sport. J’avais cependant l’envie de pratiquer un sport de combat/self-defense, histoire de savoir justement me défendre. Après une bonne année, ma soeur m’a de nouveau proposé de venir à un entraînement, je me suis dit « allé, ça va lui faire plaisir si je viens ». Je n’ai presque jamais arrêté de venir depuis ! L’ambiance dans la team, l’esprit de l’entraînement, les petites techniques utiles pour se défendre en cas de bagarre en soirée. Bref, un tas de choses m’ont donné envie de continuer ce sport! Je pensais avant que le MMA était juste un sport SUPER VIOLENT,… Ma vision a changé lorsque j’ai vu mon premier combat, où j’ai pu voir les combattants rire ensemble avant et même après leur affrontement ! Je ne sais pas si je ferai un jour de la compétition, mais pour le moment le fait de ne venir qu’aux entraînements me suffit. En plus de me permettre de faire du sport le mercredi soir, il me permet d’apprendre différentes techniques et logiques de combat, et d’appliquer ceci lors de sparring ou grappling. »

Tarec Saffiedine et Christopher Genachte

Tarec montre un sprawl sur Christopher

Depuis une petite année, l’équipe compte parmi eux Didier Malchaire, ce producteur de 38 ans, owner de la SPRL Yellowcat, qui s’occupe du documentaire sur Tarec Saffiedine (informations). Documentaire qui sortira fin décembre sur BeTV pour véhiculer une image positive du sport au travers de la vie du Belge le plus avancé dans le MMA, puisque ce dernier est à l’UFC. Et il n’est pas le seul à faire partie d’une organisation majeure; Anatpong « Mak » Bunrad, qui a lui aussi déjà donné un cours à l’équipe, combat pour le OneFC, avec Christophe Vandijck. Les Belges commencent à vraiment percer dans ce sport. De la même tranche d’âge – ou presque – Sandrine et Ashadur sont au début de la trentaine. La policière, mère de deux enfants, garde un avis similaire à ces homologues de l’équipe: « Je recherchais un sport de combat pour apprendre à me défendre, autant en privé que pour le boulot et le coach est un ami qui m’a dit d’une fois venir essayer. J’ai testé et ça m’a plu. Je trouve le MMA assez hard en pro, je ne prends pas les cours pour arriver à ce niveau-là et commencer des combats sur un ring mais je le fais car je trouve ce sport complet, que ce soit pour la défense ou pour l’attaque. De plus, c’est un moyen de se défouler lors des entraînements, quand on sort de là, on se sent mieux et apaisé. ». Le Business developer père de 2 enfants, quant à lui fait partie de la famille depuis le tout premier entraînement, son premier entraînement sportif: Depuis des années, j’étais fan de MMA. Un jour, un consultant externe est arrivé dans ma PME pour une courte période/mission; nous faire un tableau Excel avec 20 000 formules. Il était très posé, discret mais physiquement imposant. Bien entendu, j’ai pour habitude de ne pas laisser les nouveaux de côté, les sentir mal à l’aise, etc. C’est pas mon truc. Ca doit être mon côté « bon samaritain ». J’ai donc commencé à lui parler. Je ne sais comment, le sujet du MMA est venu sur la table, et ce gars me dit qu’il va donner cours à « ses potes ». Et là je me suis dit, je dois m’imposer! (rires). Je lui ai donc tout simplement demandé si je pouvais m’inscrire et voilà, ça fait 2 ans que le Chris m’entraîne, avec toujours autant de passion, de professionnalisme, de préparation, bref que du bonheur! Moi qui suis Business Developper, j’ai toujours trouvé ce gars tellement intègre que je me demandais parfois même si il n’était pas « con » Je ne dis pas cela méchamment ou pour lui manquer de respect, vraiment loin de moi ce sentiment, mais la métaphore est à comprendre du fait qu’il passe des heures entières à écrire un programme, chaque semaine, toutes les semaines de l’année. Il vient avec ses propres moyens et donc ses propres ressources, il touche pas un rond, les trimestres où il a du bénéfice, il le réinvente pour les membres. Dans ce monde capitaliste, voilà un vrai socialiste. 

Ashadur ne s’arrête pas à s’entraîner à la Team 360 – il donne lui-même des cours d’initiation, bénévolement lui aussi. Dès lors, il a aussi sa petite argumentation vis-à-vis des stéréotypes jetés sur sa passion:

Violent? Non, pas plus que la TV et ses programmes lobotomisant, abrutissant!

Ashadur Bohran et Maxime Peeters

Ashadur et Maxime à l’entraînement

Sanglant? Pas plus que quand je me coupe ou me blesse.
Dangereux? Pas plus que traverser au rouge.
Irrespectueux? Vous avez déjà regardé un match de foot …? Le Fair play? Quelqu’un pourrait un jour traduire aux joueurs ce que ça veut dire?
Donc finalement, un vrai SPORT, avec de la rigueur, de la discipline, du respect, de la maturité, du courage, de la fierté (positive), de l’estime pour son égo. Avant tout, humainement intéressant.
Ce sport vous permet de comprendre votre corps, ce que vous lui devez. En tant que croyant, je sais que ce corps m’a été « prêté ». Un jour je devrai le rendre. Je fais en sorte de ne pas perdre ma caution 
Je m’entraine avec la Team 360 depuis 2 ans, je sens que mon corps a évolué, ma santé s’est améliorée, mon mental aussi.

L’article n’a pas pour but d’être utopique. Les frappes, qu’on le veuille ou non, peuvent être dites violentes. D’ailleurs, certains élèves participent aux cours en considérant le sport comme violent, mais en acceptant cette partie pour continuer à apprendre des techniques qui leur plaisent. Julie Sacré est architecte paysagiste pense que c’est un sport violent, mais que la manière dont elle est enseignée par le coach en fait plutôt une occasion de se défouler tout en apprenant des choses qui pourraient nous servir en cas d’agression par exemple, et pas du tout pour pouvoir aller tabasser le premier venu sans raison… En tout cas, moi, ça me rassure de pouvoir me dire que dans quelques mois je serai capable de me défendre si un jour j’en ai besoin. Julie s’est inscrite avec une amie, Sokphallin Keo, étudiante en dentisterie, ce qui peut servir à ceux qui oublieraient leur protège-dents. Ne suivant les cours que depuis peu, elle n’a pas d’opinion nette et précise. Mais de prime abord, je m’aventurerais à dire qu’il s’agit d’un sport complet réunissant un peu les touche-à-tout, mais ayant néanmoins sa propre spécificité et technicité. Le MMA est de ces sports de combats qui, plus qu’un sport, sont un véritable mode vie, avec un univers qui leur est propre. La Team360, c’est plus que des compagnons de souffrance dans les séances d’échauffement de Chris, bon esprit de camaraderie… Plus personnellement, inspirante dans mon désir d’y évoluer et de m’améliorer.

Même le seul compétiteur de l’équipe, Maxime Peeters, intègre l’aspect viril du sport; Le MMA possède une forme de violence encadrée, le combat est supervisé par un arbitre qui peut arrêter le combat à tout moment. tout n’est pas permis au MMA ! Une fois qu’on commence à voir la complexité du sport, la brutalité des combats s’estompe et le sport commence.

Vidéo de la team:



Catégories :Dossier

Tags:, , , , , , ,

3 réponses

  1. Bravo la Team 360!! Mais surtout bravo au Coach ; LE CHRIS!!! et non pas le chrisT 🙂

Rétroliens

  1. Lettre ouverte à Jean-Luc Rougé: « Autoriser le MMA pour le bien de la société  | «360-MMA
  2. Premier combat de Vincent Goossens | 360-MMA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :