Comment juger Hendricks-Lawler 2 ?

Ce week-end, les fans de MMA ont été servi; entre l’Invicta 10, le RFA 21, le OneFC 23 et l’UFC 181, les amateurs du sport ont pu se régaler devant de nombreux combats de haute qualité. Pour les passionnés, un combat sort du lot, pas particulièrement pour sa qualité, bien qu’il s’agisse d’un agréable affrontement, mais pour la décision qui en découle. En effet, c’est au terme des 5 rounds que les fans se bousculaient sur la toile, afin de déterminer qui méritait de gagner. A la fin du combat, nombreux étaient ceux voyant Johny Hendricks garder sa ceinture; tout comme l’un des 3 juges, attribuant la note de 48-47 au champion.

2 autres juges ont vu le combat sous en autre angle (littéralement) et ont attribué respectivement 48-47 et 49-46 au challenger, maintenant champion des poids Welter donc, Robbie Lawler. La toile fut active pendant les minutes suivant la décision du combat principal de l’événement majeur du week-end de la Saint-Nicolas, beaucoup de fans, et de combattants ont été scandalisé, particulièrement par ce 49-46 !

Notre rédacteur, Christopher Genachte, s’avère être un juge de la BMMAF et revient sur ce combat, et relativise ces décisions:

Round 1: Robbie Lawler ne veut pas aller à la décision. Dès la première seconde, il y va. Il donne tout et domine complètement le champion, envoyant notamment de très solides genoux au corps de son adversaire et gagne également les échanges à distance. Le champion réadapte son gameplan et tente une amenée au sol qui se clotûre contre la cage pendant plus d’une minute. Ce qu’il y a d’important ici, c’est de ne pas confondre contrôle et tentative d’amenée au sol. Johny Hendricks ne contrôlait pas Ruthless; il tentait de l’amener au sol, ils n’étaient pas en clinch où le dominant (Johny) envoyaient des genoux ou des coudes au dominé contre la cage. Le champion pressait Robbie contre la cage pour tenter d’emmener ce dernier au sol. Mais ici, les juges doivent donner du crédit à Robbie pour sa défense, et non à Johny pour son contrôle. Ils se séparent et à 26 secondes de la fin du round, le champion réussit une belle amenée au sol, mais inutile, puisque sur les secondes restantes, il est resté dans une position neutre (garde et demi garde) et n’a envoyé qu’un petit crochet au corps. Loin d’être suffisant pour « voler le round ». Ce round se livre sur un 10-9 assez clair pour le challenger.

Hendricks gauche à LawlerRound 2: C’est lors de ces 5 minutes que beaucoup ont été scandalisé par le juge donnant 10-9 à Robbie Lawler. J’en fais partie. En revoyant le combat, on peut cependant y trouver une explication. Les deux ont commencé cette deuxième reprise de manière assez égale; ils ont échangé, les deux ont touché. Très rapidement, Johny Hendricks impose son rythme et trouve de l’espace pour de bons low kicks. Après 2 minutes, on voit Lawler ralentir et Hendricks en profite pour l’amener difficilement au sol. Mais une fois encore, rien de particulier; Lawler est même plus actif que le champion. Finalement, ils reviennent sur leurs pieds, le champion envoie quelques belles combinaisons qui semblent malgré tout manquer de puissance. Cela n’empêche que la jambe de Ruthless commence à souffrir, mais il parvient à envoyer le plus beau coup de round, voire du combat, un front kick au visage, et finir le round de manière équilibrée. J’ai donné 10-9 à Hendricks dans ce round. Le seul justificatif pour donner celui-ci au nouveau champion était de considérer son jeu au sol comme dominant, bien qu’étant sur son dos, ne pas considérer les low kicks d’Hendricks comme dangereux (ERREUR !) et apporter beaucoup d’importance à ce front kick à la tête.

Round 3: Pas réellement besoin de le décrire. C’est le seul round avec le 5 où aucune discussion n’est possible et d’ailleurs, tout le monde l’a donné au champion qui contrôlait aisément l’espace, le rythme et qui envoyait de belles combinaisons ponctuées par de solides low kicks, tandis que le challenger ne répondait presque jamais. Statistiquement sur l’ensemble du combat, c’est dans ce round que le champion a pris beaucoup d’écart et c’est pour ça qu’il ne faut pas juger le combat dans sa globalité mais par round. Les stats sont faussées sur un round clairement dominé par le champion: 10-9 Hendricks.

Lawler high Kick sur HendricksRound 4: On pouvait s’attendre à voir Johny Hendricks prendre de plus en plus le dessus, mais comme lors de leur premier affrontement, Robbie Lawler se réveille clairement sur la fin. On sent que le challenger ne veut plus de décision, il vient pour le big punch mettant fin à ce combat pour le titre. Mais Hendricks le presse contre la cage; encore une fois, il n’y fait rien de conséquent. Herb Dean les sépare d’ailleurs et Robbie reprend ses gros coups puissants. Il envoie un bel High kick mais ce dernier ne sonne pas le champion qui entreprend à nouveau une tentative d’amenée au sol. Mais Lawler défend assez bien et quand il est sur son derrière, c’est lui qui reste actif jusqu’au gong. Alors, oui, certains ont donné 10-9 à Hendricks ici, cependant, il évitait majoritairement le combat, et sans grand succès. Si ses takedowns étaient fluides et qu’il faisait quelque chose au sol ou au clinch, le round était ouvert à la discussion, mais le challenger avait de meilleures intentions et une relativement bonne réalisation de celles-ci lui offrant ce round. 10-9 Lawler.

Round 5: L’autre round indiscutable. On y voit le champion tenter de gagner le combat à la décision comme un an plus tôt, mais en vain. Il rate plusieurs tentatives de takedowns (comme au premier round à ne pas considérer comme contrôle de l’adversaire) et n’y fait rien. Herb Dean les sépare. Et la fin du round est indiscutable: alors que le champion réussit plus ou moins une amenée au sol, Robbie envoie une floppée de coude aux côtes de Johny, se relève et lui fait très mal sur les 15 dernières secondes du round, on a d’ailleurs presque vu un finish. Indiscutablement 10-9 Lawler.Robbie Lawler nouveau champion

Selon notre rédacteur, juge à la BMMAF, le combat se livre sur un 48-47 pour Robbie « Ruthless » Lawler. Il comprend cependant ceux voyant un 48-47 pour Johny Hendricks et ceux scandalisés par ce 49-46. « Johny Hendricks remporte le 3e round haut la main et ce fut le round le plus clair. Le reste semblait beaucoup plus serré. D’ailleurs, le 2e me semblait aussi clairement pour Hendricks, et avec 10 minutes de domination, on est directement plus aveuglé sur l’entièreté d’un combat. Malheureusement pour l’ancien champion, on ne cote pas l’entièreté d’un combat en une fois, mais un round à la fois. Et encore, sur l’entièreté du combat, celui-ci aurait été ouvert à la discusssion. »

Qu’en aviez-vous pensé ?



Catégories :Dossier

Tags:, , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :