Le weight-cut, cette exécrable idée.

L’article suit cette petite note:

!! ATTENTION !! EN 2018, LE SITE SERA DECOMMISSIONNE !! ATTENTION !!

Je n’ai plus écrit d’article ici depuis un petit temps, car je me concentrais sur mon livre, qui est maintenant disponible. Si vous avez suivi ce blog et que vous l’avez apprécié, vous allez adorer le livre. Il est facilement disponible sur Amazon:

Tout le monde le savait. Tout le monde le sait. Le weight-cut est mauvais. Extrêmement mauvais. Cette technique consiste à perdre un maximum de poids pour être sous la limite ordonnée par l’organisation à 24-36h de son combat, pour regagner un maximum de kilos afin d’avoir un avantage de 500 grammes sur son adversaire lors de l’affrontement. Dit comme cela, cela semble stupide. Mais tous les athlètes professionnels y ont recours, à l’exception de certains poids lourds, donc c’est bien ?

Non, pas du tout. C’est aussi stupide que comme on le lit. Au dessus de ça, c’est inutile, ou presque. Retour en arrière.

Cette technique a été inspirée de la lutte, sport où nous pouvons avouer qu’un avantage de poids peut représenter un réel avantage lors d’une compétition. En effet, être plus lourd donne généralement une force absolue (non relative) dominante si l’on se compare à un adversaire plus léger qui s’entraîne de manière égale. Alors, oui, pourquoi ne pas chercher à être plus lourd que ce dernier ? Dans tous les sports, on cherchera toujours le petit truc pour avoir un avantage. On peut le comparer à l’épilation des cyclistes et nageurs. Ca a du sens. Mais un peu moins en MMA, bien que, cela reste un avantage. Mais beaucoup moins lorsqu’il a des séquelles sur la santé sur le long terme. Et encore moins lorsqu’il a des séquelles directes sur le combat pour lequel un athlète a exercé cette technique.

Renan Barao DeshyrdateLes conséquences long-termes, pas besoin d’être médecin pour savoir que le weight-cut est mauvais. Cependant, une équipe médicale américaine vient d’insister sur les nombreux méfaits de ce concept pour ouvrir les yeux des athlètes de MMA.

En bref, la majorité des professionnels tentent de perdre le plus de poids le plus rapidement possible afin d’en reprendre un maximum avant la performance. La première erreur étant de faire une pesée à 24-36h d’un événement, donnant la libre opportunité de réaliser un weight-cut. En général, on commence un régime à 3-4 semaines du combat, on perd en poids et on boit beaucoup d’eau. On devient plus pointilleux la dernière semaine, et sur les dernières heures, on se déshydrate complètement, on perd toute l’eau dans le corps. Ca se récupère vite. On verra cependant plus tard que ça se récupère vite, mais mal !

Mais non, ce sont des pro, ils savent ce qu’ils font, ils se réhydratent juste après et c’est bon rien de grave ! – Ah, tellement faux. Une étude montre que près de 40% des athlètes sont déshydratés lors de leur combat. Sachant que 5 à 10% ne pratiquent pas ce système de déshydratation, le chiffre devient réellement inquiétant !

L’étude réalisée par l’ARP (Association of Ringside Physicians) prouve, et cela n’est évidemment pas compliqué à démontrer, que la perte rapide, la perte excessive ainsi que les cycles de perte et gain de poids causent des performances réduites, un déséquilibre hormonal, une baisse nutritive et un accroissement du risque de blessure. Mais ce n’est pas tout, sur le court-terme, le weight-cut et la déshydratation impliquent d’autres problèmes vitaux sérieux:

  • Diminution de la force et de l’endurance. La réduction de la circulation sanguine vers les muscles les fait moins bien fonctionner.
  • Réduction des fonctions cardiovasculaires. Le coeur a besoin de travailler plus, et travaillera moins efficacement.
  • Baisse de l’utilisation de l’énergie, de l’échange des nutriments et des acidoses. A cause de la baisse du flux sanguin vers les tissus, les nutriments ne sont pas reçus et les déchets corporels ne sont pas évacués. Une accumulation des acides se produit et provoque le changement de certains fonctionnements des cellules.
  • Maladies liées à la chaleur. Crampes de chaleur, syncope (et perte de conscience, donc), épuisement extrême et coup de chaleur (pouvant être fatal) sont souvent la cause de la déshydration provoquant cette réduction de la circulation sanguine vers les muscles et les tissus. Dans les séquelles directes, nous trouvons la difficulté de réguler la température corporelle; la faculté de transpirer est affaiblie et la température corporelle augmente considérablement.
  • Affaiblissement des fonctions rénales. En plus des problèmes cités au-dessus, cela diminue le débit urinaire, concentre l’urine (pouvant alors irrité la vessie) ainsi que la fuite des protéines dans l’urine. Ce n’est pas prouvé, mais cela pourrait avoir des damages permanents sur les reins).
  • Problèmes d’électrolyte. Les électrolytes sont des minéraux dans les fluides corporels portant une charge électrique et sont cruciaux pour énormément de processus. Si vous avez lu l’article sur ce qu’est un KO, vous aurez compris l’importance de l’équilibre des électrolytes lors d’un combat. L’affaiblissement des fonctions rénales provoque aussi un déséquilibre des électrolytes, notamment via un accroissement malsain du potassium et du sodium (sans effet sur le calcium).
  • Sautes d’humeur et instabilité mentale. Tous ces problèmes liés purement à la santé provoquent facilement des sautes d’humeur, un manque d’attention, une concentration faible, voire même une désorientation et une instabilité mentale.
  • Problèmes de vue. La déshydratation provoque une vision floue et les yeux secs.
  • Augmentation du risque de lésions cérébrales. L’athlète devient propice aux hémorragies cérébrales et aux concussions.

Maintenant, c’est bien, on connait les risques. Cela fera peur à certains, mais à très peu. L’histoire nous prouve que les athlètes professionnels dans n’importe quel sport sont prêts à tout pour des résultats. Même à s’injecter des crasses dans le corps. Ce n’est donc pas cette liste qui changera grand chose. Cependant, les organisations peuvent agir et contractuellement contraindre leurs employés de mettre leur vie en danger. Les médecins ayant réaliser cette importante étude suggère d’éviter les méthodes extrêmes pour atteindre la limite autorisée (déshydratation, vêtements caoutchoutés, saunas, vomissement, laxatifs, diurétique, etc.). Ces derniers soulignent d’ailleurs qu’une réhydratation prend en général plus de 48 heures. Les techniques utilisées par les athlètes en MMA et en lutte sont souvent interdites (beaucoup se réhydratent par intravéneuses, qui est une forme de dopage selon certaines organisations).

A l’opposé, ils proposent d’avoir une hygiène saine de vie, surtout liée à la diététique pour un bon contrôle du poids et de la composition du corps. Forcément, effectuer les compétitions le plus proche du poinds naturel, qui doit être maintenu un maximum durant l’année. Le reste de leurs propositions sont logiques.

Quelles sont les solutions ? Business is business; on ne verra jamais une pesée le jour du combat. Quand bien même cela arriverait, certains continueraient à se déshydrater, et cela serait encore plus risqué. Adopter une certification pour combattre peut être une solution. Actuellement, un athlète qui rate la pesée devra donner 20% de ses gains financiers à son adversaire. On peut imaginer la même sanction pour un athlète s’y présentant trop déshydraté en vérifiant l’urine de celui-ci (qui permet de calculer le taux d’hydratation) ainsi que sa masse graisseuse et y déterminer des seuils.

A lire: L’opinion & les solutions de Lyoto Machida à ce sujet, une exclusivité 360-mma !

Par Christopher Genachte



Catégories :Dossier

Tags:, , , , ,

14 réponses

  1. En quoi supprimer le cutting est il mauvais pour le business ? Juste un temps d’adaptation ou toutes les caté seront chamboulé, mis à part ça je ne vois pas.
    Les nouvelles règles de l’UFC concernant le dopage leur seront bien plus pénalisantes financièrement que de supprimer le cutting, du moins c’est mon avis !

    • J’imagine que tu as fait un lapsus; tu as voulu dire weighin, pas cutting ? Parce que dans l’article, je ne dis pas que le supprimer cutting serait mauvais pour le business.

      Le weighin génère pas mal de rentrées financières directes (dépenses des fans sur places majoritairement) et indirectes (envie d’être un fight club member pour les avantages, génère de l’intérêt la veille du combat pour d’éventuelles ventes supplémentaires de PPV, plus le Q&A qui attire tous les médias pour une bonne promotion de last minute, etc.) Je ne vois donc pas l’UFC l’arrêter. De toute façon, sûr à 100% que même en faisant une pesée juste avant le combat, certains feraient quand même des conneries, bien pire qu’actuellement.

      Par contre, d’accord avec toi, financièrement, lutter le dopage est plus lourd que lutter le cutting. Et les deux sont importants. Par contre, tu ne sais pas vraiment faire des « randoms weighins » – trop dur à tracer, et que faire si le gars avait un anniversaire la veille et qu’il a fait le con. Par contre, j’aime bien l’idée à la fin de l’article (vérifier le taux d’hydratation & la masse graisseuse le jour de la pesée. En cas d’exagération, pénalité financière et éventuellement, remballer le fighter concerné dans la caté d’au dessus pour ses prochaines apparitions)

Rétroliens

  1. Tout sur le KO: Mieux résister (4/5) | 360-MMA
  2. Régime rapide pré-combat (weight-cutting) | 360-MMA
  3. La liste des décédés au MMA: La raison de légaliser & régulariser le MMA partout ! | 360-MMA
  4. La lutte contre le weight-cut: Les options, avec Lyoto Machida | 360-MMA
  5. L’analyse inutile des BMIs en MMA | 360-MMA
  6. Enorme changement concernant le weight cut | 360-MMA
  7. Limite la réhydratation par IV: « Les pours  et le contre | «360-MMA
  8. Officiel: La réhydration par IV bannie dès octobre ! | 360-MMA
  9. Des mesures prises contre le weight-cut ! | 360-MMA
  10. A la découverte d’Israel Adesanya |
  11. Au revoir, weight-cut ?!
  12. 360 MMA Fight Nights & leur lutte contre la stupidité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :