Tout sur le KO: Les dangers & la sécurité (2/5)

Cet article est la partie 2 sur 5 concernant le KO (1345)

Un Knock out, pour tous les fans, c’est beau à voir. C’est ce qu’il y a de plus spectaculaire (bien que certaines soumissions, ou même transitions sont épiques dans leur genre, mais c’est un autre débat). Pour ceux qui n’aiment pas les sports de contact, c’est aussi l’argument maître pour dénigrer la discipline. Il est donc important de connaître les dangers d’un KO. Clairement, ce n’est pas recommandé.

Un Knock Out n’est pas automatiquement une concussion ! Lors de la partie 1, il est expliqué que le cerveau cogne l’intérieur de la boîte crânienne. Plus précisément, c’est en fait le tronc cérébral ou le cervelet qui sera réellement impacté par cet accident – il s’agit donc d’un traumatisme temporaire au niveau des nerfs de la base du cou. Un peu comme le petit juif est un traumatisme nerveux temporaire au niveau du coude.

Chris Weidman vs Anderson SilvaCependant, un KO peut inclure une concussion, qui est elle, plus difficile à détecter. Une concussion n’implique pas une perte de conscience; un athlète peut donc en souffrir au cours d’un combat et terminer celui-ci. Cette blessure est un dommage au niveau des fils qui connectent les différentes parties du cerveau, appelées synapses. Ce dommage réduira l’efficacité des voyages des signaux dans le cerveau. Lorsque les synapses sont endommagées, il se peut que la personne concernée connaisse des vertiges; cela explique pourquoi un athlète envoyé au tapis aura besoin de temps avant de retrouver son équilibre et, qui, sans aide, aura du mal à se relever et à tenir debout. L’autre symptôme classique d’une concussion est la confusion, voire l’amnésie; beaucoup d’athlètes expliqueront ne jamais se souvenir de leur combat et même de leur échauffement lorsqu’ils ont subi un KO. D’ailleurs, un médecin demandera souvent à un athlète si ce dernier sait où il se trouve et la date du jour; étant des données temporaires (propres au jour du combat), on peut facilement détecter la confusion via ces questions.

En médecine, il sera conseillé, même plus que conseillé à la victime de ne subir aucun choc à la tête pour une durée minimale de 30 jours. En effet, 2 concussions subies sur un même mois peuvent mener à la mort ! En MMA, les athlètes qui ont perdu via un KO seront médicalement suspendus 60 jours, au moins ! C’est une sécurité médicale obligatoire dans le monde de ce sport.

Moins grave que cela puisse paraître ? Certes ! Tout comme pour les chokes, un KO ne mènera pas à la mort d’une personne en bonne santé. Et les athlètes sont médicalement suivis avant, (pendant et) après un combat.

Mais cette information est à prendre avec des pincettes, cela peut provoquer des dommages long-termes dans certains cas. Récemment, TJ Grant a souffert d’une concussion à l’entraînement et n’a plus fait de sparring depuis 18 mois par prudence. Il a récemment été dit que Chris Holdsworth connaisse le même malheur ! Heureusement, l’importance de la santé d’un athlète est mise en avant dans cette discipline et ils sont interdits de contact tant qu’ils n’ont pas de certificat d’aptitude médical.

Partie I: L’explication du KO
Partie III: Les TKO
Partie IV: Comment résister ?
Partie V: Comment mettre un adversaire KO ?

Par Christopher Genachte



Catégories :Dossier

Tags:, , , , , , , ,

4 réponses

Rétroliens

  1. Tout sur le KO: L’explication du KO (1/5) | 360-MMA
  2. Tout sur le KO: Les TKO (3/5) | 360-MMA
  3. Tout sur le KO: Mieux résister (4/5) | 360-MMA
  4. Tout sur le KO: Comment l’infliger ? (5/5) | 360-MMA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :