Tout sur le KO: Les TKO (3/5)

Cet article est la partie 3 sur 5 concernant le KO (1245)

Le KO technique surviendra dans deux cas; celui où l’adversaire ne se défend plus intelligemment (la position tortue) ou quand l’arbitre considère qu’un athlète reçoit trop de damage et intervient pour mettre fin au combat. Cependant, ici, il ne s’agira pas du KnockOut technique communément utilisé par la commission d’arbitrage. Le Knock Out médicalement technique est celui qui, contrairement à celui expliqué dans la partie 1, n’est pas provoqué par les chocs du cerveau dans la boîte crânienne, mais celui provoqué par le déséquilibre des électrolytes.

Anderson Silva envoie Forrest Griffin inconscient au tapis avec ce qui semble être un simple jab. Nick Diaz assome Robbie Lawler avec un direct qui ne semble pas plus puissant que ça. Mike Russow, surdominé par Todd Duffee, riposte une fois avec un simple direct et cela a suffit pour déconnecter Todd de ses sens. Ces athlètes n’étaient pourtant pas réputés pour avoir un faible menton, alors… Comment expliquer ces knockouts ?

Nick Diaz BJ PennLe corps contient des électrolytes; des ions, qui, au niveau cellulaire jouent un rôle important sur l’influx nerveux des neurônes, entre autres (également sur la distribution de l’eau dans le corps, le maintient de l’équilibre osmotique, la coagulation sanguine et l’excitabilité musculaire). Ces électrolytes sont majoritairement composés de sodium, potassium et calcium. Lorsqu’un coup est porté à la tête, du potassium quitte les cellules et du calcium s’y précipite. Cela provoque un déséquilibre dans ces ions alors que le cerveau tente de garder l’équilibre. A force d’encaisser des coups, la balance des électrolytes sera de plus en plus difficile à maintenir, et cela demandera énormément d’énergie pour garder un certain équilibre. Cela peut d’ailleurs expliquer pourquoi certains athlètes connus pour leur cardio ont pu paraître fatigués lorsqu’ils étaient dominés (BJ Penn après avoir reçu beaucoup de petits coups à la tête face à Nick Diaz).

A un moment donné, le corps ne pourra plus subvenir aux dommages causés par ces répétitions de coups portés à la tête et devra donc maintenir un peu d’énergie pour pouvoir fixer les neurônes lésés. Dans ce cas, c’est le coeur qui devra fournir assez de flux sanguin au cerveau pour rééquilibrer ces lésions. Pour ce faire, le cerveau « s’éteint » temporairement afin de conserver assez d’énergie que pour réaliser ce processus. Et cela ressemble directement à un KO provoqué par un coup puissant.

Le point commun entre les 3 KOs cités plus hauts; les combattants avaient soit déjà encaissé beaucoup de coups avant de tomber, soit, ils étaient dans un état de fatigue avancé (manque d’énergie).

Partie I: L’explication du KO
Partie II: Les dangers et les mesures de sécurité
Partie IV: Comment résister ?
Partie V: Comment mettre un adversaire KO ?

Par Christopher Genachte



Catégories :Dossier

Tags:, , , , , , ,

4 réponses

Rétroliens

  1. Tout sur le KO: L’explication du KO (1/5) | 360-MMA
  2. Tout sur le KO: Les dangers & la sécurité (2/5) | 360-MMA
  3. Tout sur le KO: Mieux résister (4/5) | 360-MMA
  4. Tout sur le KO: Comment l’infliger ? (5/5) | 360-MMA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :