La liste des décédés en MMA: La raison de légaliser & régulariser le MMA partout !

Il est souvent avancé par les fans de MMA qu’il n’y a jamais eu de mort, ni de blessé grave dans ce sport. Cela est partiellement vrai. Dans les plus grandes organisations; l’UFC (plus de 10.000 combats à leur actif), le Bellator (environ 2000 combats), le OneFC, le WSOF, le BAMMA, le Cage Warrior, etc. Et même les anciennes grandes organisations telles que le Strikeforce, le WEC, le Pride. Il n’y a en effet jamais eu de mort, ni même de blessé grave (mettant les jours du concerné en danger, ou provoquant un damage irréversible). Les cheerleaders ne peuvent pas en dire de même.

Booto Guylain décèdeCependant, dans des circuits régionnaux, ou même dans des organisations non régularisées, cette fatalité est hélas déjà arrivée:

  • Le 18 mars 1998, l’Américain Douglas Dedge est décédé suite à des traumatismes crâniens sévères, deux jours après un combat non régulé à Kiev, en Ukraine.
  • Le 12 mai 2005, un Coréen seulement connu sous le nom de Lee a trouvé la mort à la suite d’un combat non régulé à Samsong-Dong, en Corée du Sud. La cause est un arrêt cardiaque (cela arrive dans beaucoup de sports, ceci dit, même au football, par exemple)
  • L’Américain Sam Vasquez est mort suite à une défaite par KO lors d’un combat en octobre 2007 à la Renegades Extreme Fighting à Houston (Texas). C’est le premier décès connu dans un combat de MMA régulé. La cause du décès était un traumatisme contondant à la tête avec une hémorragie sous-durale.
  • Le décès de l’Américain Michael Kirkham a été constaté deux jours après avoir perdu conscience lors d’un combat régulé en Caroline du Sud le 26 juin 2010. Le rapport de l’autopsie a listé la mort comme une hémorragie cérébrale sous-arachnoïdienne.
  • Mike Mittelmeier est mort le 27 avril 2012 en Bolivie, 6 jours après un événement non-approuvé. Il a été diagnostiqué avec une hémorragie cérébrale.
  • Dustin Jenson a succombé à ses blessures le 24 mai 2012 dans le Dakota du Sud, une semaine après un combat non régulé. Hémorragie cérébrale suite à un traumatisme contondant à la tête.
  • Tyrone Mims est décédé suite à un combat amateur approuvé le 11 août 2012. La cause reste inexpliquée.
  • Le Canadien d’origine latien Felix-Pablo Elochukwu décède à la suite d’un événement de MMA non régulé dans le Michigan le 7 avril 2013. La cause n’est pas claire.
  • Leandro Souza est le premier athlète a décédé à cause du weight-cutting. C’est arrivé en Septembre 2013 en vue de son combat pour le Shooto Brazil 43 à Rio de Janeiro. Comme quoi, le weight-cut est vraiment une exécrable idée ! C’est l’une des conneries de la discipline, qui peut être facilement réglée (un article suivra).
  • Booto Guylain a succombé à un traumatisme crânien après sa défaite du 27 février 2014 lors de l’EFC Africa 27 à Johannesbourg, en Afrique du Sud.
  • Ramin Zeynalov est décédé suite à un coup reçu à la tête en Mars 2015 pendant un événement en Azerbaidjan. Celui-ci n’était pas régulé !

11 décès pour un sport qui existe depuis plus de 20 ans, depuis 1993 (sans compter les années de Vale Tudo), ce n’est pas encore si dramatique, au vu du nombre d’événements organisés. Ce qui est dramatique, ce sont les statistiques de ces 11 victimes; 6, donc plus de la moitié, ne font plus partie de ce monde à cause d’événements non régulés. Une des victimes est décédée à cause d’une exagération dans sa stratégie. Les 4 victimes restantes ont combattu dans des organisations mineures qui manquent certainement de soutient financier.

Le but ici n’est pas de se « dé-responsabiliser » de ces décès. Mais il est temps d’ouvrir les yeux; il s’agit bel et bien d’un sport. Que les dirigeants de pays le veulent ou non, il y aura des événements sur leur territoire. C’est à eux à faire le choix: les événements seront-ils légaux ou illégaux ?

INTERDIRE, C’EST IGNORER. REGULER, C’EST CONTRÔLER ! Lorsqu’un pays interdit un phénomène inévitable, il l’ignore. S’il tombe dessus, ce sera un moyen de renflouer ses caisses plus qu’un moyen de sécuriser les concernés. Lorsqu’il régule, installe une fédération, là, il y a un contrôle sur le terrain. Les organisateurs auront davantage de moyens, de soutient et d’aisance pour mettre un show en place et minimiser les risques grâce à des règles à suivre. A l’opposé, il sera plus facile de détecter ceux qui tentent d’organiser un événement sans respecter ces normes de sécurité afin de bannir et surveiller seulement ces organisations.

Le MMA commence à être régulariser partout dans le monde, grâce notamment à l’IMMAF. Mais des pays sont encore à la traine, comme la Belgique et la France pour citer des pays francophones. Alors qu’en Belgique, cela commence à se développer et à être approuvé, la fédération Belge (BMMAF) n’est pas encore officialisée par l’Etat. En France par contre, le sport y est toujours interdit. C’est dommage, sachant que la Suède a acceuilli le deuxième plus gros UFC de l’histoire, que la Grande-Bretagne et l’Allemagne sont déjà fort avancés dans cette discipline…

Par Christopher Genachte



Catégories :Dossier

Tags:, , , , , , , , , , , , ,

3 réponses

  1. Le Mma a pri son envol et rien ni personne n’arrêtera ce mouvement.Aux gouvernements à travers leurs institutions sportives d’officialiser cette discipline sportive futuriste.Leur permettant ainsi d’encadrer,réguler et contrôler le mixed martial arts.Au Cameroun où je vis,les évènements de Mma y sont organisés sous l’égide de la fédération camerounaise de kung-fu et disciplines affinitaires.la NFS-mma(national fighting sports and mixed martial arts)où Bertrand Amoussou a dirigé un stage de Mma de trois(3) jours l’an passé,affiliée à l’IMMAF,regroupe en son sein cinq(5) club pratiquant le Mma.Nous souhaitons nous réunir en fédération afin de participer au championnat du monde amateur de Las Vegas en Juillet et faire comprendre au monde que le Mma avancera avec nous.Il nous serait agréable d’avoir des stages pour entraîneurs et d’athlètes afin de produire les combats de haut niveau ainsi des évènements grandioses.Puisse rien n’arrêter la course de Mma.

Rétroliens

  1. La lutte contre le weight-cut: Les options, avec Lyoto Machida | 360-MMA
  2. Lettre ouverte à Jean-Luc Rougé: « Autoriser le MMA pour le bien de la société  | «360-MMA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :