L’UFC retire le titre de Jon Jones

Un talent gâché. Alors que Jon « Bones » Jones avait tout pour devenir l’incontestable Greatest Of All Times, de loin, ce dernier détruit tout par une attitude décevante en dehors de la cage. Un mauvais entourage ? Une notoriété trop grande trop jeune ? Rien ne peut être pris comme excuse.

En 2011, Jon Jones bat Mauricio Shogun Rua et devient alors le champion le plus jeune de l’histoire de l’UFC; il a alors 23 ans.

Actes de Jon Jones

En mai 2012, il fait un accident de voiture sous l’influence d’alcool. En 2014, il se bat avec Daniel Cormier lors d’une conférence de presse. En janvier de cette année, les tests post-combats détectent la présence de cocaïne dans son sang; il part un jour en rehab’. Et finalement, cette semaine, il prend la fuite après avoir brûlé un feu rouge et accidenté une femme enceinte (qui s’en sort – heureusement – avec un bras cassé). Dans sa voiture.. De la drogue !

Clairement, le champion des poids Lourds-Légers n’est pas un modèle. L’UFC, quant à eux, ont un code de conduite qu’ils prennent au sérieux, et heureusement !

L’organisation numéro 1 de MMA vient de publier (traduit): « Nous annoncons la suspension indéfinie de Jon Jones, ainsi que la perte de sa ceinture Light Heavyweight à cause des violations du code de conduite des athlètes de l’organisation. Jones a été récemment arrêté à Albuquerque, New Mexico, pour une charge criminelle d’avoir quitté les lieux d’un accident impliquant une personne blessée. L’organisation pense qu’il est préférable pour Jones de se concentrer sur ses affaires juridiques en instance.

L’UFC est convaincu que ses athlètes doivent maintenir certains standards tant dans l’Octagone, qu’en dehors. Bien que l’organisation soit déçue des actes récents de Jones, elle lui reste supportive pendant le processus légal.

Suite à cette décision, l’UFC annonce que le contender numéro 1 Anthony Johnson affrontera le numéro 3 de la catégorie, Daniel Cormier pour la ceinture Light Heavyweight vacante, lors de l’UFC 187 le 23 Mai à Las Vegas »

Le bon choix. Alors que des agissements pareils blessent non seulement sa carrière, elle blesse aussi l’image de l’UFC, du sport et des autres athlètes. Cette discipline est en plein essort dans de nombreux pays, comme la Belgique et la France, où la reconnaissance est occupée à être mise en place. Avec une telle décision, l’UFC montre que les athlètes doivent se comporter et adopter une vie saine; contrairement à de nombreuses autres disciplines qui possèdent des sportifs au coeur de scandales, laissés sans punition.

Certains diront que cela n’a pas de chance; bien que Jon Jones ne soit pas un exemple dans la vie de tous les jours, il reste le meilleur combattant MMA des moins de 93 kilos et mérite de garder son titre. D’un côté, c’est tout à fait vrai. De l’autre, on ne sait pas quand il reviendra, donc un titre intérimaire n’était pas une option, et lorsqu’il reviendra, il devrait recevoir – en toute logique – un title shot d’entrée de jeu. Sur papier, cela ne change donc pas grand chose, alors qu’en pratique, l’organisation véhicule une image positive en traitant un champion comme quelqu’un en dehors du top 10. Pas de favoritisme; Bravo !

Courage à Jon Jones. Tout le monde respecte son talent, en espérant que suite à cette situation, les fans puissent aussi respecter la personne.

Par Christopher Genachte



Catégories :Dossier

Tags:, , , , , , ,

1 réponse

Rétroliens

  1. Lettre ouverte à Jean-Luc Rougé: « Autoriser le MMA pour le bien de la société  | «360-MMA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :