Jeunes talents #2: Albert « Einstein » Tumenov

Une tête de geek, une morphologie peu imposante, ni même impressionnante. Et pourtant, ce jeune Russe de 23 ans représente probablement l’avenir du MMA. Les images parlent mieux que les mots:

Le 4 octobre 2014, à Halifax. Après l’impressionnante soumission de Pedro Munhoz, Albert Tumenov finit un autre jeune prodige du MMA, Matt Dwyer (25 ans) en une minute, en placant deux step high kicks avant.

La différence de taille de 13 centimètres n’a pas empêché le jeune striker de toucher la tempe de son adversaire avec son pied, puis la mâchoire de celui-ci avec son tibia. Un KO qui a plu à notre rédacteur sur place… (confer photo sur la droite).

Retour en arrière; les parents d’Albert l’inscrivent au karaté à l’âge de 6 ans, quelques années plus tard, il se lance dans des sports de percussions, entraîné par son père Khusein qui possède un Master en sports, spécialisé dans la boxe. Dès 18 ans, il commence sa carrière professionnelle en MMA dans différentes organisations MMA de l’Europe de l’est, notamment au ProFC. Rapidement, il démontre ses qualités en boxe, et même en kickboxing, avec un style de contreur adapté au MMA; sprawl & brawl. Bien que, ici, le mot « brawl » ne soit pas bien choisi; comme l’indique son surnom, Tumenov est un athlète réfléchi, il travaille les angles avec un jeu de jambes très développé et adapte son jeu au style de l’autre. Il sprawl pour la simple et bonne raison qu’il ne veut pas aller au sol. Debout, il garde sa distance, et boxe patiemment et intelligemment.

3 ans plus tard, alors qu’il n’a encore que 21 ans, le jeune prodige du striking voit son palmarès augmenter à 12 victoires pour une seule défaite lorsqu’il envoit le solide Yasubey Enomoto, ancien champion M-1, au tapis avant la 5e minute. Ce combat démontre trois des grandes aptitudes de l’expert pieds-poigns qui lui ont offert un contrat à l’UFC 4 mois plus tard:

  • Un jeu de jambe hors du commun; surtout une technique adaptée du domaine de la lutte en striking qui consiste à « pénétrer la posture/le positionnement » de son adversaire. Ce concept permet d’avancer dans la garde de l’adversaire offrant alors beaucoup d’ouvertures. Une excellente technique à utiliser lorsque l’opposition est plus grande et celle-ci est merveilleusement bien exploitée par le jeune russe. Il ne s’agit pas juste d’avancer, il s’agit de trouver le bon angle pour positionner son pied avant à l’intérieur de celui de l’adversaire tout en restant en position de frapper puissament sans que ce dernier ne puisse en faire autant.
  • Le jeu en contre, le sprawl; Albert ne recule pas spécialement, mais il ne balance pas de coups sans raison. Il reste à distance de frappes, attendant que son adversaire initie et capitule là-dessus. Si ce dernier part sur une amenée au sol; il ne cherchera qu’à s’en défaire, pas spécialement à prendre une position avantageuse au sol. Ceci afin de rester dans sa zone de confort.
  • Les coups de signature. Chaque athlète a des coups plus développés que d’autres. Pour Albert, il s’agit de son catch-kick-counter-cross, son high kick avant et son crochet avant (comme l’indique son ancien surnom, Mr Left Hook). Ces deux coups lui ont déjà offert plusieurs victoires spectaculaires.

Le voilà donc à l’UFC, directement jeté aux loups puisqu’il y rencontre Ildemar Alcântara pour ses débuts, sur les terres de ce dernier. Le déjà expérimenté Brésilien de 30 ans s’est bien débrouillé debout face au nouveau dans l’organisation, mais c’est surtout ses amenées au sol et son excellent contrôle qui lui donnent une Split Decision. Un léger faux départ pour le jeune Russe qui s’entraîne maintenant à la K Dojo Warrior Tribe. 3 mois plus tard, il remonte dans l’Octagone avec pour objectif de démontrer ses vraies valeurs. Anthony Lapsley se trouve face à lui et a bien analysé les capacités d’Albert: il tente de l’amener au sol, en vain. Body kick, Albert l’attrape et contre avec un direct. Réessaye une amenée au sol, sprawl. Albert est dans son élément; Anthony tente de circuler sur l’extérieur mais Albert coupe bien les angles, le laisse proche de la cage, le poussant alors à réagir jusqu’à… Albert Tumenov, bienvenue à l’UFC. Maintenant dans la cour des grands avec cette victoire à l’UFC, l’organisation lui donne Matt Dwyer. Confer introduction de l’article. En Janvier 2015, il fait alors face à un adversaire coriace, encore une fois sur ses terres puisqu’il rencontre Nico Musoke à Stockholm. Le combat partait mal pour le Russe; Nico maintenait une distance de kicks et Albert ne parvenait pas à rentrer dans une distance de boxe dans la première reprise, sans même parvenir à bien contrer les nombreux body-kicks lancés par le Suédois. Dans cet affrontement, le poulain de la K Dojo a montré une nouvelle aptitude importante en MMA; s’adapter à l’autre tout en étant fort moralement ! Dominé dans la première reprise, Albert a énormément circulé autour de Musoke, travaillant les angles pour rentrer dans une distance proche de son adversaire et attaquer de là avec ses poings, bien plus affûtés que ceux du natif de Stockholm afin d’obtenir une superbe victoire à la décision qui aurait bien mérité le bonus du combat de la soirée.

3-1 à l’UFC, âgé de 23 ans, et parti pour son 5e combat à l’UFC déjà ce week-end car il rencontrera le nouveau Andrew Todhunter (qui remplace Hector Urbina) – 7 combats, 7 victoires par soumission – dans un classique striker vs grappler à l’occasion de l’UFC 188 à Mexico City.

Par Christopher Genachte



Catégories :Dossier, Portrait

Tags:, , , , , , , , ,

1 réponse

Rétroliens

  1. Le moment du mois de juillet | 360-MMA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :