UFC Fight Night 69, Media Day « en vrac »

Joanna Jedrzejczyk, Jessica Penne, Dennis Siver, Tastuya Kawajiri, Peter Sobotta, Steven Kennedy, Nick Hein, Lukasz Sajewski, Makwan Amirkhani, etc., etc. Tous les athlètes étaient présents aujourd’hui lors du Media Day pour l’UFC Fight Night 69 qui aura lieu ce samedi en fin de journée à Berlin.

L’occasion pour Christopher Genachte, le rédacteur de 360-mma, d’aller interviewer ceux-ci, accompagné du directeur de Yellowcat, Didier Malchaire (@tarec_the_doc), et son photographe indépendant Hicham Boukhrouf. Tous confiants en leurs capacités, les combattants ont livré plusieurs chouettes réponses. Les artistes du main event mettent déjà le feu pour leur événement historique; détails en cliquant ici.

Juste avant cet affrontement pour la ceinture Strawweight, Tatsuya Kawajiri et Dennis Siver se rencontreront dans l’Octagone.

Siver ITWL’Allemand qui combat pour la première fois sur ses terres est assez excité de rebondir suite à sa défaite face à l’incontournable Conor McGregor:

(trad:) « C’était un combat comme un autre avec simplement beaucoup plus d’engouement. Après une telle expérience, on apprend à combattre plus calmement et rester concentré sur l’important. »

Dennis est passé au dessus de cet échec. Après avoir été impressionnant face à Charles Rosa, qui lui-même a été très solide le week-end passé à Mexico City lors de l’UFC 188, il n’appréhende pas ce combat plus qu’un autre et reste très professionnel dans l’approche de ce co-main event:

(trad:) « Je suis content de combattre à Berlin, mais je ne sens pas trop de pression. Je me suis fort amélioré dans le département du Grappling, ça s’est vu contre Rosa, mais mon but est simplement de rentrer dans la cage et offrir un beau spectacle aux fans. Je suis comme pour chaque combat; préparé dans chaque aspect du jeu, je m’entraîne en tout et m’améliore le plus possible pour être prêt à faire face à n’importe quelle situation lors de mes combats. Kawajiri est très fort, complet; je pense être plus rapide me donnant un grand avantage. Comme toujours, je donnerai le meilleur de moi-même sans autre objectif. Il a eu un bonus Fight Of the Night à son dernier combat, ce sera chouette de l’avoir cette fois-ci, mais je ne me concentre pas là-dessus. »

6G2A8732

Dans la sous-carte, Makwan « Mr Finland » Amirkhani fait sensation depuis son arrivée avec un bang au sein de l’organisation. En effet, il n’a eu besoin que de 8 secondes pour assomer Andy Ogle dans ses débuts, via un coup de genou sauté suivi d’un agressif ground and pount. Le sur-confiant, voire arrogant mais charmant Finlandais compte finir son travail rapidement ce week-end aussi:

(trad:) « Je performe beaucoup mieux lorsque j’ai de l’attention sur moi. Ici, il y a de la file pour me parler, j’aime ça, ça me donne envie de donner le meilleur de moi-même. Je n’aimerais vraiment pas être Masio Fullen ce week-end, je suis triste pour lui de devoir me combattre. Ce combat se terminera avant la première minute. C’est mon moment. »

6G2A8536Sûr de lui, il annonce qu’il préfère remporter un combat rapidement, comme il l’a fait à Stockholm en janvier, plutôt que par une décision ultra-dominante. Il n’a aucunement peur de son adversaire, le Mexicain Masio Fullen, également fort en soumission. En effet, ce dernier a emporté la moitié de ses 10 victoires par soumission, le Finlandais en a remporté 8 sur ses 11 victoires.

(trad:) « Oh ouw. C’est qui cet artiste de la soumission ? Tu peux barrer ça de tes notes. Pourquoi tu dis qu’il est bon au sol ? Il est mauvais. Il peut oublier, il n’a aucune chance de me soumettre et il n’a pas assez de force que pour me mettre KO. Je ne sais pas ce qu’il va faire. Je ne sais vraiment pas. »

Son partenaire d’entraînement, le talentueux Mairbek Taisumov de seulement 26 ans effectuera son 29e combat professionnel, son 5e à l’UFC. Actuellement détenteur d’un record de 3-1 sous l’UFC, le Russe-Autrichien est prêt et excité d’être dans 48 heures.

(trad:) « J’ai la chance d’avoir 28 combats dans différentes organisations et cela fait 8 ans que je combat. Malgré mon assez jeune âge je suis expérimenté et habitué à ce genre de combat. J’ai été très bien entraîné, notamment grâce aux leçons tirées de ma dernière défaite. Je n’aime pas en parler, je n’ai aucune excuse. J’ai beaucoup appris de cette défaite, mais personne ne le sait à part l’UFC et mes entraîneurs; j’ai combattu avec une grosse infection. Maintenant, je sais quelque chose de précieux: il faut être professionnel. Je n’ai plus envie de revivre les émotions que j’ai ressenties après cette défaite. C’est pour cela que je m’entraîne dur pour chaque combat. »

6G2A8512Un état d’esprit mature pour le poulain de la Tiger Muay Thai, équipe venue en nombre à cet événement puisque Mr. Finland, Piotr Hallman et Alan Omer s’y entraînent également. Un bon avantage selon Mairbek d’être parmis les rares athlètes à s’entraîner partiellement en Thaïlande:

(trad:) « Tu sais, la Thaïlande est un chouette pays où s’entraîner. Il fait bon, mon frère y vit, je suis bien suivi par Roger Huerta et y fait d’efficaces entraînements. On se prépare bien pour chaque combat, je m’améliore chaque jour. J’adore m’y entraîner, c’est important.

J’affronte un gars qui n’a jamais perdu, mais cela ne change rien. A l’UFC, tu combats les meilleurs. Je sais qu’il est très fort, mais je suis en forme. Je donnerai mon meilleur et j’ai hâte d’être samedi !« .

Son adversaire, Alan Patrick, est également un solide prospect. Invaincu en 12 combats professionnels. Il se sent, lui aussi, à sa place à l’arrivée de ce nouveau challenge qui le boost:

(trad:) « Je me sens confortable d’être toujours invaincu, je suis confiant. C’est simplement ce que j’aime faire: aller dans une cage et montrer de quoi je suis capable. Toute cette pression, je la transforme en énergie positive. Comme tout dans la vie; je sors d’une absence de 15 mois à cause d’une blessure à la mâchoire, mais cela m’a permis de me concentrer sur d’autres choses. Je viens d’avoir un enfant, j’ai passé du temps avec ma famille. Ce break est venu au bon moment. En tant qu’athlète, on a toujours des blessures sans le savoir et ce layoff m’a aussi permis de m’en défaire, prendre soin de mois. »

6G2A8418En plus de cette confiance, de cette énergie positive et de l’excitation de revenir dans la cage, un beau challenge se prépare pour lui, un combat qui aurait d’ailleurs pu être le co-main event de cette carte.

(trad:) « C’est motivant. Très motivant de combattre quelqu’un de ce calibre. Il est solide, fait de bons résultats. L’UFC fait un excellent job de mettre deux prospects l’un face à l’autre et un seul aura sa main levée. Le vainqueur sera dans une bonne position pour justement être dans un co-main ou même un main event à l’avenir. L’UFC est la meilleure organisation pour une raison; ils font les bons choix. J’aurais aimé être dans le co-main, mais si ils m’ont mis dans la carte préliminaire, c’est pour une raison, et je leur fais confiance« .

Une soirée entre athlètes confiants et prêts se prépare pour marquer l’histoire de l’organisation et de l’Europe. Cet événement sera diffusé de 17h à 23h sur l’UFC Fight Pass. A ne manquer sous aucun prétexte !



Catégories :Couverture

Tags:, , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :