Le jeune prodige Arnold Allen enfin à l’UFC

Ca y est. C’est fait ! L’UFC a finalement signé le jeune talent Arnold Allen pour remplacer, en dernière minute, Mike Wilkinson afin de rencontrer le grinder qu’est Alan Omer. Jamais facile de recevoir seulement une semaine pour se préparer à un combat; surtout à l’UFC qui demande énormément d’obligations médiatiques, sans parler du weight-cut et du déplacement. Cependant, il est là, le jeune prodige de 21 ans bien connu de son public Anglais et des fans assidus de la discipline. Détenteur d’un record de 8 victoires pour 1 défaite, il affrontera un Iraquien bien plus expérimenté; 5 ans plus âgé, Alan Omer a déjà combattu 22 fois dans sa carrière professionnelle, combats à l’issu desquels il a vu sa main levée 18 fois.

Le mercredi précédent un UFC, les athlètes participent au Media Day. 360-mma (Christopher Genachte), Yellowcat (Didier Malchaire – @tarec_the_doc) et le photographe Hicham Boukhrouf ont reçu leur accréditation médiatique pour prendre part à cet événement médiatique, leur offrant alors la possibilité de rencontrer le coach du talentueux Anglais, Sean Carter, ainsi que le combattant lui-même. Un coach épanoui d’être là et très confiant en les capacités de son athlète;

Allens coach ITW(trad:) « Il n’est pas du genre à se mettre de la pression. Même avec l’étiquette du jeune prospect, il se concentre sur lui et travaille comme un pro, s’entraîne correctement, ne fais pas de connerie; il n’a aucune raison d’être stressé du moment qu’il rentre dans cette cage et qu’il performe à la hauteur de ses capacités, ça devrait aller; il est inarrêtable ! »

Aussi confiant en les aptitudes techniques de son poulain, il ne se sent pas perturbé par le court préavis de l’annonce de ce combat.

(trad:) « Il a de la chance, génétiquement le gars a un don aussi; son poids descend facilement, les weigh cut ne sont pas difficiles pour lui. De plus, en dehors des combats, il ne fait jamais, ou presque jamais de faux pas. Si il mange une crasse, comme cela arrive à tout le monde, il va faire gaffe pendant les jours qui suivent et son poids restera là où il doit être au cas où il doit combattre la semaine qui suit, Il reste intelligent en permanence, discipliné« .

L’équipe est prête. Arnold était accompagné de Luke Barnatt, l’ancien athlète de l’UFC qui considère ce dernier comme un futur grand du MMA, rempli de talent et de discipline. Sean Carter le suit sur cette opinion et ne s’inquiète pas du tout pour samedi; bien qu’Arnold, de base, soit un expert pieds-poings et qu’il fait face à un grinder, le style « bête noire » des strikers, le coach se sent prêt à faire face à toutes situations:

(trad:) « On n’est plus en 1996, tu dois pouvoir travailler partout et bien qu’il vienne du striking, il a travaillé tous les aspects du jeu. Tu as mentionné le combat contre ton pote Gaetano Pirrello; effectivement, tout le monde disait ‘oh, c’est nouveau, c’est un nouvel Arnold’ mais pour nous, ce n’était pas une surprise. Nous savons qu’il était aussi capable d’avoir un style plus grinder. Il sait rester debout, il sait amener quelqu’un au sol et rester actif. Il a un jeu intéressant au sol, très contôlé mais actif à la fois. Je ne sais pas comment Gaetano a tenu 15 minutes, ça doit être le mec le plus solide et tenace de la terre ! Mais Arnold, on savait qu’il pouvait faire ça, c’était pas une surprise pour nous. Et peu importe comment le combat se déroule, il est excitant à regarder ! »

6G2A8427

Par la suite, Arnold était tout aussi confiant en lui que son équipe. Très décontracté, souriant, on voit qu’il est là où il doit être et qu’il en est content !

(trad:) « Je suis toujours prêt à combattre. Je me dis qu’on peut m’appeler à n’importe quel moment et que je dois pouvoir être prêt rapidement. J’attendais cet appel de l’UFC depuis un petit moment.. Je me disais ‘est-ce qu’il va arriver, est-ce qu’ils vont enfin m’appeler ?’ et j’ai la chance de l’avoir eu. 26 athlètes ont refusé de m’affronter sur les circuits régionnaux, donc j’attendais vraiment de pouvoir entrer à l’UFC ! Je crois que c’est parce que j’ai eu 2 belles performances après ma défaite. Notamment contre ce dur et courageux Gaetano à qui j’ai enfoncé la tête dans le sol avec mes coudes. Il a tenu le coup, c’était incroyable alors que j’avais même mal aux coudes ! Solide, très solide gars. »

Satisfait de son parcours jusqu’ici, il est très heureux d’être enfin dans la meilleure organisation du monde. Jeune, il vise forcément la ceinture, mais il a le temps de se développer. D’ici là, il est concentré sur sa prochaine étape; Alan Omer.

(trad:) « Je peux combattre contre n’importe quel style et me débrouiller. Je suis très rapide, je peux éviter ces situations de grind, mais si j’en ai besoin, je ferai avec et je rendrai ce combat difficile pour mon adversaire quoi qu’il arrive ! »

Un début à ne pas manquer et un athlète clairement à suivre; il a un bel avenir devant lui ! Le combat sera disponible demain, le 20 juin, sur l’UFC Fight Pass !



Catégories :Couverture, Portrait

Tags:, , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :