Comment Romero a battu Lyoto Machida, sur le déclin ?

Avant leur affrontement de ce week-end lors du main event de l’UFC Fight 70 à Hollywood, 360-mma.com avait préanalysé cette belle affiche dans cet article. En insistant sur plusieurs points, l’analyse s’est avérée être correcte; aux styles différents, mais aux tactiques similaires, celles-ci allaient être annulées majoritairement et l’un d’eux allait simplement prendre le dessus sur l’autre.

Lorsque deux athlètes qui aiment attendre l’adversaire pour le contrer se rencontrent, les fans sont dessus ou très satisfaits parce qu’un des deux sort de sa zone de confort et avance. Cela a été le cas; Yoel Romero a décidé de pousser l’action. Et ce fut le bon choix; l’UFC a utilisé la petite cage pour cet événement, laissant alors moins d’espace à Lyoto Machida et son style évasif. A garde ouverte (rappel: les deux sont gauchers), il est plus difficile de travailler les angles pour contrer. Face à un lutteur olympique, le Brésilien a logiquement été hésitant avec ses kicks. Et le Cubain, bien qu’avancant sans cesse vers son adversaire, a été très patient. Les éléments clés qui lui ont offert la victoire.

Mais surtout, c’est Yoel qui a su imposer l’une de ses tactiques préférées tout en annhiliant celle de son adversaire; le handtraps. Les deux auteurs de ce combat principal en ont fait une spécialité mais seul un pouvait l’imposer à l’autre, le vainqueur.

Premier round sans action majeure; les deux semblaient se chercher, jaugeant l’adversaire, sa gestion de la distance. Assez serré. Dans la deuxième reprise, Yoel Romero s’est senti bien plus à l’aise et commencait à faire peur à Lyoto qui ne s’attendait probablement pas à un adversaire si patient malgré les nombreuses armes offensives qu’il possède.

Romero handtraps MachidaCoupant bien les angles, Yoel force Lyoto Machida à avoir le dos proche de la cage, jouant avec les mains de celui-ci pour maintenir sa distance et éviter le contre. C’est finalement lui qui en tire les bénéfices avec la tactique classique qu’ils utilisent tous les deux; abaisser la garde de l’adversaire avec les mains, et frapper avec celles-ci. Notons comment Romero ne se précipite pas après cette réussite, mais conserve l’ancien champion Light Heavyweight sous pression proche de la cage.


L’action qui suit est exactement similaire. Maintenant que le lutteur olympique a réalisé qu’il pouvait dominer le Dragon à ce jeu, il suffisait de continuer patiemment à imposer cette stratégie:

Romero handtraps Machida 2Dans la troisième et dernière reprise, tout analyste, et principalement le concerné a remarqué que Lyoto Machida n’était plus à l’aise dans l’Octagone; il ne ressemblait plus à celui qui a manipulé des Thiago Silva, des Rashad Evans, des Mark Munoz ou des Gegard Mousasi avec tant d’aisance.

Lorsque Lyoto Machida attaque de manière si lente et télégraphée, il est clair qu’il n’est plus dans sa zone de confort et qu’il ne trouve aucune solution pour résoudre le problème que représente son dangereux adversaire. Un changement de posture, un switch jab téléphoné et aucune suite à ce coup, ni même une démonstration de vouloir conserver le centre de la cage; il n’est pas fatigué. Il est découragé. C’est très rare de voir le Dragon dans un tel état. Yoel Romero a bien géré son combat, et en voici la preuve !

La force d’un grand lutteur dans un combat MMA, à l’image de Chris Weidman, Cain Velasquez ou Stipe Miocic est de pouvoir garder l’adversaire sur la défensive et sur la réflexion: « va-t-il chercher le takedown ? Va-t-il me boxer ? »; et choisir d’attaquer dans le domaine que l’opposant n’attend pas. Ce week-end, le gros avantage du lutteur élite a été de pouvoir prendre le dessus en pieds-poings sur le karatéka sans même devoir feinter à l’aide de sa lutte. Résultat:

Lorsqu’un athlète rentre dans la cage face à un lutteur, il a son attention sur les amenées au sol au début du combat. Cette attention s’en va peu à peu si ce dernier ne cherche pas à aller au sol et décide lui-même de rester debout. Après 12 minutes de combat sans tentative d’amenée au sol; le karatéka, en difficulté sur ses pieds, ne pensait plus du tout à la lutte de son adversaire. Ses excellentes contre-attaques lorsque l’opposant ferme la distance étaient effacées (genoux ou crochet – note: la main gauche de Yoel attrape la droite de Machida pour empêcher un éventuel check-hook. Magnifique). Yoel peut amener n’importe qui au sol, surtout un karatéka entièrement concentré sur le striking. La suite fût rapide. Des coudes puissants pour finaliser celui qui était classé 4e de la division !

Maintenant, de nombreux fans soulèvent la question de l’avenir de Lyoto Machida. Et c’est normal, Âgé de 37 ans, ses récentes apparitions sont difficiles à voir pour ses fans, ou même pour les fans du sport ! 1-3 lors de ses 4 derniers combats, 2 méchants KO en 2 mois, 3-3 depuis sa descente en poids moyen, 6-7 depuis la perte de sa ceinture face à Shogun Rua. De quoi se poser des questions et être inquiet; personne ne souhaite le voir terminer sa carrière comme d’autres légendes du sport telles que Chuck Liddell (1-5 dont 4 KO) ou Wanderlei Silva (4-7 dont 4 KO).

Dans la même situation que Shogun Rua (3-6), Dan Henderson (2-5) ou Frank Mir (1-4); c’est mitigé. Ils ont encore du jus pour gagner, mais est-ce que le risque en vaut la peine ? Sachant que ses 3 dernières défaites sont face à Chris Weidman; le champion, Luke Rockhold, le prochain challenger et Yoel Romero, le challenger d’après avec Jacare; il est possible d’argumenter en faveur du Brésilien. Cependant, avec 2 KOs en 2 mois, il serait primordial pour lui de prendre une pause d’au moins 6 mois avant de reprendre les sparrings, et donc 8 à 10 mois avant d’envisager de refaire apparition dans la cage.

Par Christopher Genachte



Catégories :Post-Analyse

Tags:, , , , , , , , , ,

1 réponse

  1. dur dur de voir lyoto perdre comme ça :/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :