Rich Franklin prend sa retraite

Les fans de MMA n’avaient plus eu la chance de voir Rich Franlin entrer dans le ring de l’UFC depuis avril 2012, après sa malheureuse défaite face à Cung Le. Sa retraite officielle se faisait donc attendre et depuis hier, elle est officielle. L’ancien champion des poids moyens met donc un terme à sa magnifique carrière de 29 victoires pour 7 défaites; 7 défaites face à d’autres champions d’organisations majeures; Lyoto Machida, Anderson Silva (x2), Dan Henderson, Vitor Belfort, Forrest Griffin et Cung Le.

Rich Franklin, surnommé « Ace » – en rapport avec sa ressemblance avec Jim Carrey, qui a joué Ace Ventura – possédait un bachelier en mathématiques et un master en éducation. Il était professeur de mathématiques, et s’entraînait avec un ami sur base de VHS qu’ils achetaient. Adorant ces sports, il décide de devenir un combattant et prend ses entraînements plus au sérieux.

A l’UFC, il commence par enchaîner 4 victoires en Middleweight et Light Heavyweight, lui offrant une chance à la ceinture d’Evan Tanner (R.I.P.) qu’il avait battu lors de son premier combat sous l’enseigne de l’Ultimate Fighting Championship. Une performance qu’il réédite. Il défendra ensuite deux fois sa ceinture, face à Nate Quarry:

Franklin direct sur Quarry

Et face à David Loiseau. Ensuite viendra l’ère Anderson Silva. Il perd face au Brésilien, rebondit sur 2 victoires et ce dernier met les choses au clair; Anderson Silva sera Franklin body shot Hammilindétronable les 7 années qui suivent. Rich Franklin varie alors entre Middleweight, Light Heavyweight et catchweight, enchaînant des combats de luxe, ajoutant des noms comme Matt Hamil, Chuck Liddell, Wanderlei Silva 2 fois à sa liste de victime. La majorité de ses combats sont d’ailleurs très excitant à regarder pour les fans, lui qui était l’un des premiers athlètes de MMA qui n’avait pas de réel background, de base isolée d’un seul art martial/sport de combat, faisant de lui un fighter au style unique à la fluidité entre chaque aspect du sport plus développée que chez ses adversaires, couplé à une condition physique hors du commun. Il était capable d’appliquer une pression constante, et augmenter le tempo lorsqu’il le souhaitait avec un gros volume de jeu.

Le Vice-Président du ONE Championship a toujours été classe et respectueux au cours de sa superbe carrière à laquelle il vient de raccrocher et nous pouvons lui souhaiter que du bonheur pour son avenir.

Merci, Rich ‘Ace’ Franklin.Franklin KO Liddell



Catégories :Portrait

Tags:, ,

%d blogueurs aiment cette page :