Analyse de la lettre ouverte du coach d’Aldo

Suite à la défaite de son poulain José Aldo, Andre Pederneiras s’est lancé dans la rédaction d’une lettre ouverte. Malheureusement, la communication est rarement le fort des personnes qui excèlent dans un milieu sportif.

Décortiquons cela. Un premier paragraphe à caractère négatif;

I have a deep sense of loss at this moment. Not only because of Jose Aldo’s belt, but mainly because of the lack of respect to our great champion, who maintained the UFC belt for four years and seven months, for seven fights (not counting his almost two years and three fights with the WEC title). I got back (to Brazil) and saw comments from people that certainly don’t know anything about fighting. And if they do, they never got anywhere, because those who achieved something in our sport know how hard is to compete at the highest level, against athletes from all over the world, and defeat them for many years.

Cette introduction fait vaguement penser à l’interview gênante de Chris Weidman suite à sa victoire face à Vitor Belfort « Stop doubting me ». Nous connaissons les suites de cette demande particulière; au moment où il ne faut plus douter de lui, il perd. Dans le cas présent, l’entraîneur principal de l’ancien champion featherweight s’indigne d’un certain manque de respect de la part des fans; annonce relativement paradoxale. En effet, la toile MMA – en tout cas, l’entourage 360-mma.com & MMAJunkie – n’a vu aucun commentaire du genre « José Aldo est une merde » ou similaire. La grande majorité des fans, analystes, journalistes insistent sur sa belle carrière et certains poussent pour un rematch immédiat. Se victimiser n’a jamais eu de conséquences positives et n’est certainement pas ce qu’on attend d’une légende ! Il finit cette introduction par insulter directement les éventuels haters de son athlète, à croire qu’il n’a jamais entendu l’expression « take the high road »; si tu considères qu’un fan n’est pas en position de critiquer, alors, sois cohérent; ne considère pas la critique de ce fan.

When Brazil had no other champion, in a tense moment, Aldo maintained his title. After that, two other Brazilians joined him, maintaining the fame and recognition of the country in MMA. The only thing I ask everyone is respect to our great champion. For those who say it was fixed, I’d rather not comment, because they don’t deserve time and attention.

Le paragraphe qui suit l’introduction est simplement une continuité; André insiste sur ce manque de respect en parcourant l’importance de José Aldo pour le sport au Brésil; négligeant totalement les performances des frères Nogeuira, d’Anderson Silva, les parcours d’athlètes comme Shogun Rua ou Wanderlei Silva. Encore une fois, il finit sur une fausse note de « take the high road »; si tu considères que ceux qui disent que le combat était truqué ne mérite aucune attention, pourquoi leur offrir une longue phrase ?

Last Saturday, Jose Aldo lost his belt in a fight in which he couldn’t show how well trained and prepared psychologically he was. There was no taunting that could enter his head, there was no technical failure, just an unusual blow. A blow like that, connecting in someone’s chin while moving forward, isn’t something that happens all the time. But it has happened with us. If it was the opposite, with McGregor being punched in the chin and Aldo in the eyebrow, we would be calling Aldo a superchampion today, the best of all times, but this is how sports are. Better luck for McGregor, who won and, therefore, is the new champion.

Maintenant, nous en sommes à la partie où Andre cherche une excuse là où il n’y en a pas. Il parle notamment de l’inexistance d’erreur technique, juste l’existance d’un coup inhabituel. En effet, le step-back hook est très inhabituel…

89e2b-machidabader2

Une technique très inhabituelle pour McGregor, d’ailleurs…

McGregor counter Brimage

McGregor counter Buchinger

Il finit par dire « Si Aldo avait fait ce que McGregor a fait, on dirait qu’Aldo est un super champion ». En effet, du coup, n’est-ce pas légitime de dire que McGregor est un génie ? Par ailleurs, avec des « si », on refait le monde. Si Jimy Hettes gagnait tous ses combats, il serait champion, et on ne parlerait même pas de Aldo et McGregor aujourd’hui. Un jour, il faut accepter ce qu’il s’est passé. Ce qu’il s’est passé, c’est qu’un grand champion indéniable en José Aldo est tombé parce qu’il a affronté sa kryptonite. La suite commence enfin bien:

We need to understand that Jose Aldo is a human being subject to defeats, like any other.

Enfin, la lettre commence à être intéressante; une remise en question ? Ah, non… La suite repart en victimisation:

Those who show up criticizing him should think: this guy came from Manaus to Rio with nothing, to live in a gym, sleep on the mat, and wake up late so he wouldn’t starve since he had no money to have breakfast. He got where he were, always believing he would be a champion, and became one, due to hard work and dedication. The people’s champion.

Et c’est reparti; il s’adresse une nouvelle fois aux 3 pelés qui ont osé critiquer l’ancien King. En parlant de son passé. Les vrais fans connaissent son histoire, et peu importe son passé, quel est le rapport avec la défaite de ce week-end ? Certes, c’est respectable où il en est arrivé, peu importe d’où il est parti finalement. Mais, est-ce nécessaire de dévier l’attention de cette défaite, à ce point-là ? On en arrive presqu’au déni total de l’UFC 194 !

Would those who are out there criticizing, talking about embarrassment, have the courage to do what he did? I bet not. If they did, they would know how hard is to win in a country where it’s rare to have support to sports. My message to critics is this: get up from the chair, get out from the computer, drop the phone, and do better. We need more people like Aldo and less critics from the couch.

The king has left, but will be back shortly.

Voilà. A la fin de la lettre ouverte, on se rend compte qu’il ne s’agit en fait pas d’une lettre ouverte. Il s’agit d’une réponse aux 0.3% de la MMAsphère qui a critiqué José Aldo.

Malheureuse communication. Ce n’est clairement pas ce genre de lettre qui nous donne envie de voir un rematch. A retravailler, Andre… A retravailler !

 



Catégories :Post-Analyse

Tags:, , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :