Est-il temps de changer le système de scoring ?

Cela fait des années que les fans et les pratiquants provoquent des polémiques concernant certaines décisions. Matt Hamill vs Mic… Je m’emporte, je voulais en lister quelques unes, mais il y a en a trop. Rien que sur les deux derniers événements, il y a eu des pages et des pages de discussions sur Condit-Lawler, Morono-Noke, Pettis-Alvarez & TJ-Cruz. C’est dire !

Est-il temps de changer quelque chose ? Le problème, c’est qu’on ne peut pas définir des règles « mesurables » en MMA, ni en boxe. Au foot, un goal, c’est +1 pour l’équipe qui marque. Ca se compte. En sprint, 9’58 est le temps mis par Usain Bolt pour son sprint de 100 mètres le 16 août 2009. Ca se compte. En MMA, cela n’aurait aucun sens de compter le nombre de coups, le nombre de takedowns, etc. Tous les coups n’ont pas le même impact, toutes les amenées au sol n’ont pas les mêmes conséquences. On ne va évidemment pas demander aux combattants de faire des pompages après le dernier round et voir qui en fait le plus. Ca, ça se compte, mais ça n’a aucun sens !

Et c’est là qu’il existe un problème que la population doit accepter. Lorsqu’une décision dépend d’une opinion, il y aura toujours des décisions controversées. Il n’existe aucun sujet sur terre qui amène toute la population entière à avoir la même opinion. Les juges ont des guidelines, qui sont connues des fans. Les juges se basent dessus pour rendre leur décision en live (difficile), mais il y aura toujours des polémiques car c’est subjectif. Finalement, même au foot, il y aura des polémiques; les scores ne peuvent pas être contestés, mais certaines décisions bien. Du coup, ils utilisent la vidéo pour voir si la balle passe la ligne maintenant. Cela réduit le nombre de polémiques possibles.

Que faire en MMA pour réduire cela ? Certains ont pensé à 5 juges. Ca ne changera rien, c’est toujours 5 opinions différentes, et le public aura toujours sa propre opinion différente. Donner les stats aux juges ? Encore pire; on le disait… Un coup n’est pas un autre. Juger un combat en entier plutôt que round par round ? Pareil, et encore plus dur (retenir 25 minutes d’action pour un title shot ? Si c’est serré; mission impossible !)

360-mma.com propose une option aujourd’hui: Accepter les 10-10 (mais tenter de les éviter un maximum), ajouter les 10-9.5 et redéfinir les 10-8 et 10-7.

Procédons dans l’ordre. A l’heure d’aujourd’hui, les juges semblent frileux de placer des 10-8, ce qui manque énormément de sens. Prenons le deuxième round entre Stipe Miocic et Mark Hunt, les 3 juges ont noté 10-9. Imaginons ce combat en 3 rounds. Mark Hunt prend le premier round et le deuxième round très, très légèrement, un peu comme le deuxième round entre Cruz et TJ. Stipe domine le dernier comme il l’a fait face à Hunt. Cela aurait donné une victoire pour Hunt alors que soyons honnête, tout le mérite aurait été pour le mi-Croate.

C’est certain, cela arrive. Qu’on soit fan, pratiquant, ou juge, ça peut arriver de voir un round et d’être bloqué; c’est tellement serré, on ne sait même pas à qui donner le 10, à qui donner le 9. Cela en devient presque un pile ou face. Ca n’a aucune logique d’avoir un round de ce genre qui aurait la même valeur qu’un round clairement dominé. Attention cependant à ne pas s’égarer; en offrant trop d’options aux juges, il sera alors inversément compliqué de justifier la différence entre un 10-6 et un 10-4. C’est pourquoi, il faut limiter à 4 possibilités; 10-9.5, 10-9, 10-8 et 10-7. Eventuellement 5 avec les 10-10, mais vraiment, en tout dernier recours !

En ré-observant des combats, on peut rapidement se rendre compte à quel point ajouter 2 (ou 3) nuances supplémentaires au système actuel augmenterait considérablement le sens de toutes les décisions !

Partons de la définition suivante: 10-7 sera noté lorsque le juge considère que, si l’arbitre s’était interposé pour mettre un terme au combat, cela n’aurait pas été scandaleux. En plus de cela, le round fut dominé entièrement par celui qui était à deux doigts de la finalisation. Exemples: Shane Carwin vs Brock Lesnar: premier round. Eventuellement Luke Rockhold vs Chris Weidman: troisième round.

Le 10-8 doit se trouver entre un round assez clairement dominé et un round complètement surdominé au point d’avoir du sens de mettre un terme à l’affrontement. Le 10-8 doit être donné lorsqu’un athlète domine un autre dans tous les aspects connus par ce round. Que ce soit une domination en striking seulement, ou un mélange de domination debout et au sol, ou une totale domination au sol. Exemples: Stipe Miocic vs Mark Hunt: deuxième round. Dan Henderson vs Daniel Cormier: deuxième round. Presque chaque round de Rose Namajunas vs Paige VanZant.

Le 10-9 distingue un réel vainqueur du round qui n’aura pas spécialement dominé son adversaire. Il aura pris le dessus, clairement, mais sans plus. Pour reprendre des exemples récents; les deux premiers rounds de Brandao vs Ortega, le premier round de Carlos Condit contre Robbie Lawler.

Viennent enfin les 10-9.5. Ici, on peut utiliser ce genre de scoring lorsqu’on voit un athlète légèrement empocher un round sur un détail; un takedown à la fin d’un round serré; un meilleur contrôle de l’espace sur l’ensemble d’un round sans domination. Selon 360-mma.com, Carlos Condit devrait prendre le 3e round contre Lawler avec un 10-9.5, mais ceux qui ont noté cette reprise pour Robbie Lawler ont probablement fortement hésité. Ce règlement aurait pu leur permettre de mettre un 10-9.5 pour Lawler ici, plutôt qu’un sévère 10-9. Le premier round et troisième entre Albert Tumenov et Lorenz Larkin peut être vu de cette façon aussi.
Cela répondrait aussi à certaines questions; fighter A domine en boxe anglaise, mais fighter B a envoyé des low-kicks qui ont fait très mal. fighter A domine la moitié du round debout, fighter B la deuxième partie au sol, mais fighter A se relève sur la fin…

Pour finir, le 10-10; ce score à éviter mais qui devrait être une option. Ce round impossible à définir, par exemple, lorsqu’un adversaire domine clairement dans le stand up, puis se fait dominer au sol, sans réelle action choquante dans le round. Le premier round entre Alvarez et Pettis en serait une possibilité, selon certaines personnes. Lorsque le juge est confronté à la réflexion suivante actuelle « pfiou… Je ne sais vraiment pas qui a fait plus.. Allé, je me souviens de cette action qui m’a le plus marqué, je lui donne ce round ». L’option « je ne sais pas ». Evidemment, on n’insisterait jamais assez sur l’importance de les éviter, mais ils devraient être une option. Il vaut mieux un 10-10 qu’un 10-9.5 (pire, 10-9 actuellement) donné presqu’au hasard.

Une nouvelle fois, il s’agit toujours d’opinions. Même les exemples repris ici peuvent être contre-argumentés, évidemment. Cependant, il faut voir cette suggestion dans la pratique. Avec plus d’options et de manières de catégoriser/quantifier les différents rounds, il est fort probable que toutes les décisions prennent plus de sens !

Refaites l’exercice chez vous; prenez 3 combats, notez-les avec le système actuel et le système proposé par 360-mma.com. Quel scoring a le plus de sens ?



Catégories :Dossier

Tags:, , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :