La lutte contre la stupidité (suite à McGregor-Diaz)

Cher Internet, aujourd’hui, je ressens le besoin de t’écrire. De t’écrire quelque chose de réfléchi et intelligent. En effet, suite à la défaite de Conor McGregor ce week-end, je me suis rendu compte que tu as subi. Tu as subi une série d’absurdités qui ne semble pas s’estomper. A croire que c’est contagieux; que les gens lisent et gobent les opinions des autres. Qu’ils ne réfléchissent plus, et transmettent juste. J’en suis presque à espérer que certaines de ces personnes liront, seront automatiquement d’accord avec moi (cette fois-ci, à raison) et transmettront. Quoi que, comme j’ai toujours dit; je préfère être d’accord avec 1% de la population en ayant raison, qu’avec 99% en ayant tort.

Je me lance donc dans mon compte-rendu de l’effet Conor McGregor. Je suis littéralement abérré par le nombre de personnes l’ayant pris au premier degré. Dès le premier jour à l’UFC, l’Irlandais a marqué son but numéro #1 dans la vie;

  • Être riche.

Il a dès lors développé une double face; le McGregor Business et le McGregor athlète. Un peu comme l’UFC; c’est un business avant d’être une organisation sportive. Le business McGregor, il se doit de vendre. Vendre. Pour que les spectateurs regardent un combat, il faut 2 choses:

  1. Être un athlète agréable à regarder;
  2. Proposer une histoire au combat.

Dans l’histoire du MMA, ou des sports de combat en général, les combats les plus regardés sont ceux avec de l’animosité; de Muhammed Ali vs Joe Frazier à Brock Lesnar vs Frank Mir 2. Le business McGregor s’occupe de créer de l’animosité. Afin d’atteindre son but dans la vie. Qui, dans la vie, fait des choses qui ne sont pas des causes pour atteindre ses objectifs ? Allons plus loin. Cela peut encore se comprendre; de trouver sa manière d’agir au micro risible. Cependant, quel businessman puissant est arrivé en haut de l’affiche sans le moindre reproche ? Steve Jobs ? Carlos Slim ? Ou même les Fertitta, simplement ? Come on.

C’est juste de l’hypocrisie de dénigrer McGregor pour les utilisateurs Apple, ou les utilisateurs Facebook. On est tous consommateurs de Business dont les méthodes ne sont pas appréciables, mais ils ont créé une nécessité (ou une fausse nécessité) dont on pense avoir besoin et qu’on achète; leur but est atteint. McGregor nous donne l’envie de le voir – perdre ou gagner – afin d’arriver à ses fins; être riche. Et la beauté chez « The Notorious One », c’est qu’il est honnête dans son approche; il ne se cache pas derrière un « I fight for my legacy », puis vient pleurer dès que l’UFC signe avec Reebok.

McGregor athlète, c’est quelqu’un de martial. Il est sérieux aux entraînements, apporte une nouvelle approche au combat; qui a d’ailleurs influencé de nombreux athlètes, est humble et mature dans la défaite. Il a toujours serré la main à ses adversaires après le combat; le business est fini, l’athlète montre son visage. Quoi de plus respectable ? Anderson Silva qui parle de corruption après sa défaite contre Bisping. BJ Penn qui accuse GSP de se mettre de la vaseline sur le dos entre 2 rounds. Chaque légende du sport a eu ses défauts. Au moins, Conor McGregor connait et assume les siens. Il est intègre, la meilleure qualité que peut avoir un humain sur terre.

Un combattant a deux jobs; faire le poids, et combattre. Pour ses 8 combats, McGregor était au poids, a combattu. De plus, ses 8 combats étaient magnifiques, perdu comme gagnés. Peut-on en dire autant de beaucoup d’athlètes ? Absolument pas.

J’en suis arrivé à la conclusion suivante: pour détester McGregor, il faut être stupide. Les gens sont jaloux de sa réussite, et choisissent la facilité; le haïr plutôt que le suivre. Réussir, c’est difficile. Haïr c’est facile.

La petite introduction finie, il est temps d’attaquer ces absurdités lues sur le net.

La première, qui finalement fait le plus mal, sont ces gars du Jiujitsu qui essaient un coup de pub en disant « le BJJ, c’est le plus important en MMA ». Ou étiez-vous lorsque Demian Maia s’est pris un lourd KO contre Nate Marquardt ? J’ai vu personne dire « He should have worked his striking ». Quand Jacare a perdu contre Rockhold. Quand Werdum a perdu contre JDS. Surtout que… Regardons le combat;

Nate Diaz sonne McGregor debout. Il le sonne complètement, prend la monte et continue de le sonner. Franchement, qui, dans l’état de Conor serait sorti de cette monte ? La même chose est arrivée à Gomi (clé de bras). Et franchement, améliorer son BJJ l’aurait vraiment aidé ? Ceux qui ont posté ces images ne se font plus jamais soumettre en fait ? Si je vais faire du Jiujitsu, je serai invincible au sol ? Comme Big Nog, en fait. C’est vrai, Big Nog est tellement fort au sol, qu’il ne pourrait pas se faire soumettre par des mecs comme Mir ou Werdum. Oh, wait a second. Mauvais exemple. Mmmmh, le champion Metamoris, c’est mieux. C’est vrai, impossible que Barnett se fasse soumettre. Surement pas contre un gars comme Rothwell. Ooooooh, wait a minute !! C’est du MMA les gars. On ne sépare plus les arts, on les combine.

Au final, le pire dans tout cela, c’est qu’ils essaient de recruter de nouveaux pratiquants. Un choix business. Oh tiens. Ils font un choix business alors qu’ils sont un sport. Que dis-je ? Un art MARTIAL. Un art martial qui fait du business, et qui dénigre McGregor, un athlète businessman. Intelligent, les amis.

Dois-je revenir sur les réflexions de José Aldo et Fabricio Werdum, ou serait-ce une perte de temps. Non, je crois que j’ai assez perdu de temps sur la stupidité aujourd’hui. J’espère juste avoir ouvert les yeux à deux-trois lecteurs. Réfléchir, cette vertu oubliée, et tellement importante.

Pour clotûrer l’article, petit retour sur le combat, point de vue technique:

Je ne l’ai vu qu’en live, sur place, donc difficile d’analyser profondément. McGregor fait un énorme premier round. Un vrai régal. Mais comme je l’ai dit dans la vidéo analytique sur le combat, les athlètes élites n’ont pas spécialement de faiblesse, mais ils ont des habitudes, qui deviennent automatiquement des faiblesses.

Au début du combat, Conor contrait tous les jabs de Nate, contraignant ce dernier à hésiter à envoyer sa signature move, le jab-cross. Dans le deuxième round, Conor fatiguait et se contentait d’esquiver le jab. Il esquivait toujours de la même manière, vers l’extérieur, le forçant à rétablir son équilibre au centre; en remettant sa tête à sa place initiale.

Conor caught by Diaz.gif

Conor Diaz 12.gif

Le cross lancé après le jab viendrait donc à l’encontre de ce mouvement de rétablissement. Lorsque Nate a enfin osé lancer ce 1-2, ce fut le début de la fin.

McGregor est excellent pour collectionner les données en combat. Il n’a malheureusement pas analysé les siennes; son pattern fut lu par son adversaire, et cela lui a couté la défaite. Félicitations à Nate Diaz, il a encaissé, et il a gardé le moral. Il a vu juste, a été opportuniste et gagne un énorme combat. Génial. Je suis un grand fan de McGregor et je n’ai même pas été déçu de cette défaite. Je suis un fan de MMA avant tout, et je ne pouvais qu’applaudir la performance de Nate, je ne pouvais qu’applaudir le spectacle offert par ces deux athlètes élites.

 


Dan & Chris discutent de leur expérience sur place dans leur podcast « Tout sur la bagarre »:



Catégories :Analyse, Uncategorized

Tags:, , , ,

3 réponses

Rétroliens

  1. Tout sur la bagarre S01E09 – UFC 196 McGregor vs Diaz en live
  2. Laissez-moi vous expliquer Conor McGregor
  3. La lutte contre la stupidité (suite à McGregor-Mayweather)
%d blogueurs aiment cette page :